Au lieu de dire adieu…

Ce que j’ai dit au moment de dire aurevoir:

Tous d’abord j’aimerais parler un peu de ce que nous a aidé de changer notre aperçu envers notre nouveau pays de résidence:

  • C’était la chaleur! Pas uniquement le climat dans la période sèche, mais aussi, et surtout la chaleur de l’accueil que nous avons vécu ici chez vous.
  • C’était aussi de voir, que les pays en Afrique ont des traditions qui ont survécu des centaines d’années et qui restent toujours évidentes dans notre vie quotidienne.
  • Mais aussi de contre dire les préjugés que nos ancêtres nous ont donné sur nos chemins. Nous avons constaté que les peuples en Afrique ont des langues complexes, qu’ils ont des traditions orales et des rites, même si ceux ne sont pas exploitable comme au Nord. Et qu’en Afrique on connaît aussi l’humour, l’ironie et la poésie.

Dans ce contexte, je pense, qu’il faut réfléchir sur les défis de la culture. Des défis qui sont les mêmes chez vous et chez nous.

  • Il est important, qu’on contribue par la culture à une société politico-culturelle diversifiée, qu’on veille à la pluralité et la complémentarité de notre société.
  • La culture est le moyen principal d’intégration de toutes les langues, toutes les formes d’expression, toutes les formes de vie et leurs patrimoines socio-culturelles dans une société.
  • Les êtres humains devront être les sujets de la culture et de la société et non seulement des objets comme spectateurs ou contribuable ou électorat obéissant.

Un des grands absents de ce soir c’est Kalisa Rugano, mon frère de l’hémisphère sud.

  • C’est grâce à lui, que j’ai redécouvert la poésie après des longues années de lire que des romans et de la prose.

Les pensées à Kalisa méritent une toute petite réflexion sur le pouvoir de la poésie:

  • Ou encore autrement dit, avec la poésie on peut faire témoignages les plus pointues avec un minimum de mots. C’est la réduction intellectuelle au maximum.
  • Dans  ce sens, la poésie fait partie des arts minimales. Ou autrement dit, avec le minimum de mots possible on atteint une déclaration maximale.
  • La poésie est une forme d’art dans laquelle le contenu et la déclaration sont dites avec un minimum des mots.

Merci à toutes et à tous d’être venu ce soir et de partager avec nous un verre d’adieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *